Pool - Getty

À propos

L'athlétisme figure au programme de chaque édition des Jeux Olympiques de l'antiquité comme des Jeux modernes, depuis 1896. Il en est devenu l'un des sports les plus emblématiques et populaires à l'appui des six catégories d'épreuves :  course, course de haies, marche, lancers, sauts et épreuves combinées, chacune de ces catégories comprenant différentes épreuves.

La première compétition disputée aux Jeux de l'Antiquité était la course de stade, course de vitesse sur environ 192 mètres. Parmi les autres épreuves d'athlétisme des Jeux de l'Antiquité figuraient des courses à pied sur longue distance, une course en armure et un pentathlon composé d'une course de stade, d'un saut en longueur, d'un lancer de disque, d'un lancer de javelot et de la lutte. Des épreuves similaires étaient organisées dans la Grèce antique à l'occasion des Jeux isthmiques, néméens et pythiques.

Depuis Athènes 1896, l’athlétisme figure au programme de chaque édition des Jeux Olympiques moderne et en est devenu l'un des sports les plus emblématiques et populaires. 

Les épreuves féminines apparaissent pour la première fois aux Jeux Olympiques de 1928 à Amsterdam, tandis que le programme masculin s’uniformise à partir des Jeux de 1932 à Los Angeles. Si, à leurs début sur la piste olympique, les femmes n'étaient autorisées à participer qu'à de rares épreuves, leur programme est aujourd'hui presque identique à celui des hommes.

Fédération Française d'Athlétisme

Contact : 33 Avenue Pierre de Coubertin - 75640 Paris cedex 13 Tél : 01 53 80 70 00

ffa@athle.fr

En 1887, est créée l’Union des sociétés françaises de course à pied (USFCP) qui deviendra en 1889, l’Union des sociétés françaises de sports athlétiques (USFSA), réunion pluridisciplinaire. En 1920, l'USFSA se dilue au rythme de la création d'une multitude de fédérations unisports. La Fédération française d’athlétisme (FFA) voit ainsi le jour le 20 novembre 1920 et accueille alors et temporairement... le basket-ball ! Cette cohabitation perdure jusqu'en 1932, année de la création de la Fédération française de basket-ball. Désormais, à travers des disciplines pratiquées dans les stades ou en dehors, ce sont 314 000 licenciés (2018) qui font partie de la fédération. 

Épreuves d'Athlétisme

L'athlétisme est subdivisé en quatre catégories: courses à pied, sauts et lancers, épreuves sur route et épreuves combinées. Ses compétitions se déroulent dans le stade olympique où se déroulent également les cérémonies d’ouverture et de clôture des Jeux. Généralement, les dernières épreuves sur piste sont les relais et l’ultime compétition est le marathon.

  • Les courses à pied

Sprint : il réunit les courses de vitesse (100m, 200m et 400m) : ligne droite devant la tribune principale pour le 100m, virage et ligne droite pour le 200m, tour de piste complet pour le 400m. Les concurrent(e)s s'élancent à partir de starting-blocks où leurs temps de réaction sont mesurés, et courent chacun dans un couloir dont ils ne doivent pas franchir les limites. Au terme de séries éliminatoires, avec un premier tour éliminatoire vient ensuite un deuxième tour, des quarts de finale, des demi-finales et la finale. Le chronométrage ne va pas au-delà du 1/100e de seconde ; en cas d'ex-aequo, on utilise la photo-finish pour départager les concurrents.

Demi-fond : il réunit le 800m et le 1.500m. Sur 800m (2 tours de piste), les concurrent(e)s s'élancent debout et dans des couloirs, parcourent 110m et sont autorisés à se rabattre, à l'aide de repères placés sur la piste. Sur 1.500m (trois tours 1/2 de piste), les concurrent(e) s'élancent en paquet à partir de la ligne droite opposée. Le nombre de tours organisés jusqu'à la finale dépend directement du nombre de concurrent(es) engagés au départ.

Fond : il réunit le 5.000m et le 10.000m distances uniformisées pour les hommes et les femmes. Ces dernières durent attendre 1988, pour le 10.000m, et 1996, le 5.000m remplaçant le 3.000m, pour les disputer aux Jeux Olympiques. Les départs se font en paquet pour 12 tours 1/2 (5.000m) et 25 tours (10.000m). Une cloche est actionnée au passage de la ligne d'arrivée pour le dernier tour. Pour le 5.000m, aux Jeux Olympiques, on dispute un tour de séries (dont le nombre dépend de celui des engagés) débouchant sur la finale, alors que pour le 10.000m, la finale est directement organisée, et souvent en tout début de programme.

  • Les relais

La notion de relais regroupe aux Jeux Olympiques les relais 4x100m et 4x400m hommes et femmes : quatre concurrents pour chaque nation engagée se transmettent un bâton cylindrique, le « témoin ». Le premier coureur s'élance à partir de starting-blocks, les suivants à partir d'une zone d'élan et de transmission de 20m. Si le bâton est transmis en dehors de cette zone, l'équipe est éliminée. En revanche, la perte du témoin n'entraîne pas l'élimination, mais seulement une perte de temps rédhibitoire, le concurrent devant alors s'arrêter pour le ramasser.   

  • Les haies et le steeple 

On distinguera dans cette catégorie, les « haies hautes » (110m haies pour les hommes, 100m haies pour les dames), les « haies basses » (400m haies), et le cas particulier du 3.000m steeple, parcours entravé par des « barrières » et une rivière.

Pour le 110m haies, les 10 obstacles sont d'une hauteur de 1,067m, et espacés de 9,14m (13,72m entre le départ et la première haie, 14,02m entre la dernière haie et la ligne d'arrivée) chez les hommes. Pour le 100m haies féminin, les obstacles culminent à 0,840m et sont espacés de 8,50m (13,00m entre le départ et la première haie, 10,50m entre la dernière haie et la ligne d'arrivée). Les haies sont en « L » et basculent facilement vers l'avant quand elles sont touchées. Le nombre de haies renversées par un concurrent n'est pas pris en compte.

Pour le 400m haies, disputé par les hommes et les femmes, il compte également 10 obstacles dans chaque couloir, mais ces derniers sont espacés de 35,00m, avec une distance de 45,00m entre le départ et la première haie, et de 40,00m entre la dernière et la ligne d'arrivée. La hauteur des osbacles est de 0,914m pour les hommes et de 0,762m pour les dames. Dans tous les cas, les concurrents s'élancent à partir de starting-blocks, doivent se maintenir dans leurs couloirs durant toute la course, et comme pour les épreuves de sprint, il y a un grand nombre d'engagés au départ (surtout pour les deux distances courtes) entraînant beaucoup de séries éliminatoires de premier tour, puis deuxième tour, quarts de finale, demi-finales et finale.

Le 3.000m steeple, féminisé depuis Pékin 2008, comprend 28 franchissements de haies et 7 sauts de rivière. Il y a cinq sauts par tour après le premier passage de la ligne d’arrivée, le saut de la rivière étant le quatrième. Les sauts sont également répartis et la distance entre le départ et le début du premier tour ne comprend pas de sauts, les haies étant enlevées jusqu’à ce que les athlètes entament le premier tour. Les haies mesurent 0,914m de haut pour les épreuves masculines et 0,762m pour les épreuves féminines. La rivière, y compris la haie qui la précède, mesure 3,66m de longueur. La profondeur de l’eau au pied de la haie est de 70cm sur 30cm environ. De ce point, le fond du fossé s’élève progressivement
jusqu’au niveau de la piste à l’extrémité de la rivière. Le passage du dernier tour est signalé par une cloche.

  • Les sauts

La catégorie rassemble, pour les hommes et les femmes, le saut en longueur, le saut en hauteur, le triple saut, le saut à la perche, le poids, le disque, le javelot et le marteau.

Le saut en longueur voit les concurrents prendre leur élan sur une piste rectiligne avant de retomber dans un bac à sable. Ils prennent leur impulsion à partir de leur pied d'appel juste avant d'atteindre une surface en plasticine qu'ils ne doivent pas toucher (si c'est le cas, leur essai est mordu) et s'envolent le plus loin possible. Souvent, ce sport a réussi à des sprinters qui s’appuient sur leur vitesse pour prendre la meilleure impulsion possible. Les concurrents passent d'abord par des qualifications, et les 12 meilleurs sont retenus pour la finale. Ils se mesurent d'abord sur 3 essais, puis les huit premiers continuent avec 3 essais supplémentaires. Le classement final est établi pour les huit premier avec le meilleur de leurs six essais.

Le saut en hauteur voit les concurrents s'attaquer après une course d'élan à une barre horizontale placée de plus en plus haut au fur et à mesure des franchissements individuels, puis retomber sur un tapis. Depuis 1968, la technique généralement utilisée est celle du Fosbury, c'est à dire un saut dorsal. Il était auparavant ventral. Les concurrents passent d'abord par des qualifications avant de se retrouver à 16 en finale. La barre est dans un premier temps montée de 5cm en 5cm, puis de 3cm en 3cm. Généralement, le dernier concurrent en lice peut demander la hauteur qu'il veut, une fois qu'il est sûr d'avoir gagné.

Le triple saut voit les concurrents s’élancer comme pour le saut en longueur et réaliser une série de trois sauts : un saut à cloche-pied, une enjambée et un saut, effectués dans cet ordre. Le saut s’effectue de telle sorte que l'athlète retombe d’abord sur le pied avec lequel il a pris son appel, puis au deuxième saut, sur l'autre pied, à partir duquel le saut est terminé. Le système de la compétition est le même qu’en saut en longueur. Les 12 finalistes disposent de trois essais. À l'issue de ces derniers, les 8 meilleurs ont à 3 nouveaux essais.

Le saut à la perche consiste, après avoir effectué une course d'élan à franchir une barre horizontale placée à plusieurs mètres à l’appui d’une perche souple en fibre de verre et en fibre de carbone. Egalement huitième épreuve du décathon, le saut à la perche voit son débuter comme un concours de saut en hauteur. Les concurrents sont classés selon la hauteur de la dernière barre franchie. Chaque athlète commence à une hauteur choisie et dispose de trois essais pour la franchir. S’il y parvient, il obtient trois nouveaux pour la hauteur qu’il choisira de relever ensuite, sinon il est éliminé et sa performance est la dernière hauteur franchie. La barre monte de cinq en cinq centimètres ou de dix en dix mais ne redescend pas. Un concurrent peut faire l'impasse sur une hauteur à n'importe quel essai pour se reposer ou pour une raison stratégique mais il n'a droit qu'à deux échecs successifs. En cas d'égalité, ils sont départagés en premier lieu par le nombre d'essais à cette hauteur, en second lieu par le nombre total d'échecs durant le concours. Les ex æquo subsistants ne sont départagés que s'il s'agit de la première place. On procède alors à un barrage selon le procédé suivant : les concurrents ont droit à un essai par barre, en commençant pas celle suivant la dernière hauteur franchie ; si tous échouent, on la baisse de 5 cm (seul cas où elle peut descendre), si plusieurs réussissent on la monte de 5 cm, et ce jusqu'à ce qu'un seul concurrent franchisse une barre.

  • La catégorie lancers

Elle comprend les lancers du poids, du javelot, du disque et du marteau. a mesure se fait au centimètre près, de la ligne de lancer au point du premier impact. Pour valider un lancer, l'athlète doit envoyer l'engin en restant dans une aire de lancement spécifique, sans franchir la ligne de lancer.

Le marteau pèse 7,260 kg et 4 kg pour les femmes.

Le disque pèse 2 kg pour les hommes et un kilo chez les femmes.

Le javelot pèse 800 grammes chez les hommes et 600 grammes chez les femmes. Pour être valide, le jet ne doit pas se terminer par la queue du javelot touche le sol en premier.

Le poids pèse 7,260 kg pour les hommes et 4 kg pour les femmes.

  • La catégorie épreuves sur route

Cette catégorie comprend le marathon (42,195km pour les hommes et pour les femmes), la marche sur route 20 km et 50 km (pour les hommes) et la marche sur route 20 km (pour les femmes).

  • Pour les épreuves combinées

L'heptathlon (chez les femmes) et le décathlon (chez les hommes) constituent les deux épreuves combinées des Jeux Olympiques en athlétisme. Les concurrents s'affrontent dans plusieurs épreuves athlétiques pendant deux jours. Les points sont attribués en fonction du classement obtenu à chaque épreuve. Celui qui obtient le plus de points remporte la compétition.

 

 

Épreuves

200 mètres

100 mètres

4 x 100 mètres

50 km marche

20 km marche

Marathon

400 mètres

800 mètres

1 500 mètres

5 000 mètres

10 000 mètres

110 mètres haies (hommes)

100 mètres haies (femmes)

400 mètres haies

3 000 mètres steeple

Relais 4 x 400 mètres (Hommes/Femmes)

Relais 4 x 400 m mixtes

Triple saut (Hommes/Femmes)

Saut à la perche (Hommes/Femmes)

Saut en hauteur (Hommes/Femmes)

Saut en longueur (Hommes/Femmes)

Lancer du poids (Hommes/Femmes)

Lancer du disque (Hommes/Femmes)

Lancer du marteau (Hommes/Femmes)

Lancer du javelot (Hommes/Femmes)

Décathlon

Heptathlon

Suivez-nous

Lien youtube de l'Équipe de FranceLien twitter de l'équipe de FranceLien Facebook de l'équipe de FranceLien Instagram de l'équipe de France

Notre palmarès

657

679

716


Partenaires Mondiaux

  • Airbnb
  • Alibaba
  • Allianz
  • Atos
  • Bridgestone
  • Coca-cola
  • Dow
  • Ge
  • Intel
  • Omega
  • Panasonic
  • P&G
  • Samsung
  • Toyota
  • Visa

Partenaires Premium

  • Groupe BPCE
  • EDF
  • ORANGE
  • Sanofi

Partenaires Officiels

  • Cisco
  • FDJ
  • Lacoste
  • PWC