Dédé Gignac : "Pas venu ici pour faire de la figuration"

Pressesports 140881 0021

Alexis Reau

Buteur en série des Tigres de Monterrey, André-Pierre Gignac, 35 ans, 36 sélections en équipe de France A, réalise un rêve d'enfant en participant aux Jeux Olympiques pour la première fois. Star au Mexique, il profite de la règle de la FIFA permettant de sélectionner trois joueurs de plus de 23 ans. Avec l’enthousiasme d’un junior, il se réjouit d’ouvrir la compétition face au…Mexique, son pays d’adoption.

 

Comment en es-tu arrivé là ? Tu as été un des premiers sur la pré-liste olympique.

 

Oui, ça remonte à janvier dernier, quand Sylvain Ripoll m'appelle et me fait part de son intérêt de me faire figurer dans sa liste élargie. Quand on sait que la France du football masculin n'a pas été aux Jeux Olympiques depuis 1996, qu’on a 35 ans, sans être retourné en équipe de France depuis quatre ans, on est forcément excité, un peu comme un fou et avec beaucoup d'envie ! Comme ce n'était pas encore officiel, je ne me suis pas pris la tête pour autant, j'ai pris les choses comme elles sont venues.

 

Ton club, les Tigres de Monterrey, a bien voulu te libérer pour les Jeux, ainsi que  Florian Thauvin…

Je leur ai bien fait comprendre que les Jeux étaient pour moi un rêve, un gros objectif, et ils l'ont bien intégré. Après, j'ai beaucoup donné pour ce club, je n’ai jamais été blessé alors je ne leur ai pas trop laissé le choix. Mais ils ont été compréhensifs. Ils avaient vraiment envie de me laisser faire les Jeux. Je les en remercie vraiment sincèrement.

 

Gettyimages 1167296069

Azael Rodriguez/Getty Images

En dehors du football, que représentent les Jeux Olympiques pour toi ?

Cela représente mon enfance, cela représente le handball, le basketball, l'athlétisme, le judo, un peu tous les sports. Je suis un fou de sport, et être au milieu de tous ces athlètes, près de 400 athlètes français, c'est un truc de malade pour un passionné comme moi qui regardait les Jeux Olympiques à la télé. On sait très bien qu'au niveau football masculin, cela fait longtemps que nous ne sommes pas allés aux Jeux. Faire partie de ce groupe 25 ans après, c'est fabuleux pour moi (1).

 

L'ironie du sort veut que vous affrontiez le Mexique lors de votre premier match, as-tu une idée de cette équipe et de ses joueurs ?

Je les connais par cœur. Je les rencontre toutes les fins de semaines. Je peux vous dire qu'ils ont composé la liste la plus complète qu'ils pouvaient, avec des talents incroyables. En 2012 à Londres, ils ont gagné contre le Brésil et ils ont ramené la médaille d'or au Mexique. Ils ont vraiment envie de faire quelque chose à Tokyo. Ils y vont avec la grosse artillerie. Cela va être un match spécial pour moi, c'est mon pays d'adoption, j'ai des enfants qui sont mexicains, car ils sont nés sur la terre aztèque. Ça ne sera pas un match facile, mais J'ai vraiment envie de gagner ce match pour marquer tout de suite trois points en vue de la phase finale. Après, nous affrontons les Sud-Africains, puis le Japon qui joue à la maison. Il faut prendre les trois points face au Mexique, j'ai cela en tête depuis le début.

 

Tu es le joueur le plus expérimenté, le plus connu de cette sélection olympique. Comment vois-tu ton statut. Celui d'un capitaine ?

Je n'ai pas besoin de ça. J'ai de l'expérience, j'ai envie d'encadrer tout ce beau monde, cela me tient à cœur. Il faut être un exemple. Quand on arrive dans un groupe avec des jeunes et qu'on a 35 ans, on peut peut-être leur donner des petits conseils. C'est un rôle que je prends à cœur, j'ai un peu le même aux Tigres, j'ai envie d'aider au maximum mes coéquipiers.

 

Tu as connu Sylvain Ripoll à tes débuts à Lorient. Aviez-vous gardé contact ?

Ce sont des retrouvailles. De belles retrouvailles. J'ai plaisir à le retrouver. C'est beau d'avoir commencé ma carrière avec lui et, on va dire, de la terminer sur une note olympique. On n'y va pas pour faire de la figuration.

 

Sylvain Ripoll t"a-t-il expliqué les raisons pour lesquelles il était venu te chercher ?

Il m'a dit qu'il avait envie qu'on le fasse ensemble, en raison de mon caractère, de mon comportement dans la vie d'un groupe. Je pense que tout cela a fait qu'il m'a choisi. Faire les Jeux Olympiques à mon âge, c'est magnifique !

 

Connaissais-tu le Japon ? 

Je n'y suis jamais allé, mais j'ai eu des échos d'amis qui y sont allés en vacances qui m'ont dit que c'était un pays incroyable, super-propre, super-cadré. Malheureusement, nous savons qu'avec la Pandémie, cela ne va pas être facile. Mais oui, j'ai très envie de découvrir ce pays, celui du soleil levant !

2h9a3172

FFF / Pierre Bougeois

Physiquement, tu es prêt ?   

Je n'ai repris qu'il y a trois semaines avec les Tigres, alors on va dire que je vole un peu par rapport aux autres. Même si j'ai 35 ans, attention ! Je n'ai rien perdu au niveau physique, car franchement, je fais très attention avec mon préparateur physique personnel. Je travaille beaucoup sur l'hypoxie, pour jouer en altitude au Mexique. Je suis prêt. Je me sens bien.

 

L'objectif, c'est forcément la médaille ?

En tant que compétiteur, forcément. Je ne suis pas venu ici pour faire de la figuration. Ce qui est beau, c'est que tout le monde est dans le même état d'esprit. On en discute à table, et il y a déjà pas mal d'expérience. Nous avons de jeunes joueurs et j'ai été bluffé par la qualité de certains. Je pense que cela va aller très haut. Il faut que tous ensemble nous emmenions ce petit groupe à avoir la même mentalité et à avoir envie de tout casser. Nous sommes des compétiteurs, nous voulons bien faire les choses ; et bien les faire, c'est aller chercher la médaille. Quand un groupe s'entend bien, quand il y a une union, j'y crois. Je crois plus dans la force du groupe que dans la qualité individuelle de quelques éléments.

Football 2020

Niels NKounkou (Everton FC) a remplacé Jérémy Gelin (Stade Rennais FC) bléssé

  1. En 1996, à Atlanta, la France avait atteint les quarts de finale, s’inclinant face 2-1 au Portugal en quarts de finale. Elle ne s’était pas qualifiée depuis.
  2. En 2012, à Londres, l’équipe du Mexique avait conquis la médaille d’or en s’imposant 2-1 face au Brésil lors de la finale disputée à Wembley.

Football, Golf, Judo : Les sélectionnés pour Tokyo

Réunie le 2 juillet, la Commission consultative de sélections olympiques (CCSO) a validé la sélection officielle de nouveaux athlètes pour Tokyo en Football, Judo et Golf.

Share

Follow us

Equipe de France youtube linkEquipe de France twitter linkEquipe de France Facebook linkEquipe de France Instagram link

Our olympic results

657

679

716


World Partners

  • Airbnb
  • Alibaba
  • Allianz
  • Atos
  • Bridgestone
  • Coca-cola
  • Dow
  • Ge
  • Intel
  • Omega
  • Panasonic
  • P&G
  • Samsung
  • Toyota
  • Visa

Premium partners

  • Groupe BPCE
  • EDF
  • ORANGE
  • Sanofi

Official partners

  • Cisco
  • FDJ
  • Lacoste
  • PWC