Para natation, para badminton, tir sportif, para athlétisme : le bilan des Jeux

51424652082 6c26bcff38 C

L.Percival/CPSF

Natation « Ses résultats sont très encourageants pour la suite »

 

 

Guillaume Domingo, chef d’équipe : « Cette compétition s’est bien passée pour nous, dans un contexte extrêmement relevé comme on s’y attendait. Beaucoup de records du monde sont tombés, le niveau de performance a été très haut. Les cinq médailles, il a fallu aller les chercher, et on a trois quatrièmes places qui auraient pu faire du bronze à quelques centièmes. Cette équipe est jeune, en construction, ses résultats sont très encourageants pour la suite. Il n’y a pas d’or c’est vrai mais on était prêt, et quand on fait ses premiers Jeux Paralympiques, comme c’était le cas pour certains, il y a pleins d’aspects à gérer et il faut apprendre à le faire. Les entraîneurs personnels font un travail exceptionnel, on va continuer de travailler ensemble afin de faire progresser tout le monde. On va faire le point en revenant en France sur ce qu’il faut améliorer pour Paris 2024, et avec la mentalité de nos nageurs qui ont montré qu’ils avaient faim, le travail paiera. »

 

Para badminton « Ce sont les premières médailles françaises aux Jeux Olympiques et Paralympiques confondus »

 

 

Jérôme Careil, DTN de la Fédération Française de Badminton : « Pour notre première participation aux Jeux Paralympiques, nous repartons avec deux belles médailles. C’est une grande satisfaction car ce sont les premières médailles françaises aux Jeux Olympiques et Paralympiques confondus. Le niveau était très relevé, on sent qu’il y a une différence entre les Jeux Paralympiques et les autres compétitions, ça a un impact dans la tête de tous les participants. Nos résultats, du point de vue de la logique sportive, sont assez proches de ce qui se fait d’habitude. Il y a eu bien sûr des frustrations, car on ne passe parfois pas loin de la médaille. Pour Paris 2024 nous avons de l’ambition. Il ne faut surtout pas se relâcher car on voit que le niveau est élevé. Nous ne sommes pas présents dans tous les tableaux et dans certains tableaux nous n’avons pas faits de performance, ce qui veut dire qu’on va devoir mettre les bouchés doubles pour maintenir nos places et aller en chercher d’autres. »

 

Tir sportif : « Les podiums se sont joués sur une balle ou deux »

Pas de médailles pour le tir sportif français qui en visait une, mais des quatrièmes et des cinquièmes places porteuses d’espoirs.

 

Martial Chausse, chef d’équipe : « Sur le plan comptable, notre bilan est frustrant et décevant mais avec petit peu de recul, avec toutes nos places en finale et nos quatrièmes et cinquièmes places, nous faisons partie de l’élite mondiale. Les podiums se sont joués sur une balle ou deux, face à une concurrence très régulière. Il faut être au top, être présent sur chaque cartouche. C’est à l’entraînement qu’il va falloir encore plus travailler l’endurance de concentration avec encore plus d’exigence et de rigueur. Depuis trois ans, on a professionnalisé l’ensemble de la discipline, je sais que nous travaillons bien avec nos tireurs actuels, et que nous avons de la profondeur dans notre effectif de tireurs-euses. Ces jeunes pourraient être très performants dès Paris 2024, ce qui n’est pas le cas d’autres nations. C’est très encourageant ». 

 

Athlétisme : « Nos anciens ont répondu présents, nos têtes d’affiche sont sur les podiums »

 

 

Julien Héricourt, chef d’équipe : « Le bilan est bon face à une concurrence très forte et des pays émergents que l’on a découvert sur ces Jeux. Nous avons été médaillés dans toutes les familles de l’athlétisme sauf les lancers. C’est d’ailleurs un vrai sujet de réflexion pour l’avenir car 35% des podiums viennent des lancers. Il va falloir réfléchir à une vraie stratégie, avec des moyens, pour ces épreuves soient au cœur de notre action. Nos anciens ont répondu présents, nos têtes d’affiche sont sur les podiums, le titre de Charles Kouakou sur 400m est une vraie performance chronométrique et aussi le symbole que le Sport Adapté et le Handisport cohabitent bien sous la bannière paralympique. Nos jeunes, qui ne sont pas sur les podiums, ont pris de l’expérience pour dans trois ans et pourront prétendre à mieux en continuant de bien travailler. Je suis confiant pour l’avenir de l’athlétisme français ».

 

 

 

 

Boccia, tennis fauteuil, para canoë, para taekwondo l'heure du bilan

Boccia, tennis fauteuil, para canoë, para taekwondo l'heure du bilan au moment du retour en France.

Arigato Tokyo !

Arigato Tokyo !

54 médailles ! Elles seront lourdes les valises de l’Equipe de France de retour de Tokyo avec tout ce métal dans les valises : 11 d’or, 14 d’argent, 28 de bronze.

Share

Follow us

Equipe de France youtube linkEquipe de France twitter linkEquipe de France Facebook linkEquipe de France Instagram link

Our olympic results

678

706

755


World Partners

  • Airbnb
  • Alibaba
  • Allianz
  • Atos
  • Bridgestone
  • Coca-cola
  • Dow
  • Ge
  • Intel
  • Omega
  • Panasonic
  • P&G
  • Samsung
  • Toyota
  • Visa

Premium partners

  • Groupe BPCE
  • EDF
  • ORANGE
  • Sanofi

Official partners

  • Cisco
  • FDJ
  • Lacoste
  • PWC