Toronto
1976

Résultats de l’Equipe de France

8e — 58 médailles

23

21

14

Harry Engels - Getty

À propos

Les Jeux de Toronto de 1976 virent la participation de 1657 sportifs, dont 253 femmes, en provenance de 45 pays. À l’instar de ce qui se passa lors des Jeux Olympiques de la même année, certains pays refusèrent de prendre part à cette manifestation en protestation contre la participation de l’Afrique du Sud qui pratiquait alors une politique avérée d’apartheid vis-à-vis de sa population noire.

Pour la première fois, officiellement, 261 sportifs amputés et 187 déficients visuels se virent offrir des épreuves dans le programme officiel des compétitions.

La tâche du comité d’organisation s’avéra du même coup plus complexe du fait de l’apparition de nouvelles classifications sportives. Il fallut également adapter le concept d’hébergement à cette population nouvelle. La nécessité d’une fédération internationale, capable de structurer la pratique et de servir d’interface crédible entre le comité d’organisation et les fédérations sportives internationales par type de handicap qui s’étaient structurées, devenait évidente.

Il n’existait pas de village olympique en tant que tel à proximité des installations sportives. Un service de transport était en place, utilisant des cars scolaires aménagés de rampes d’accès réalisées pour l’occasion afin de transporter les personnes entre les sites de compétition et d’hébergement. Les différents types de handicaps faisaient l’objet de logements séparés. Les sportifs en fauteuil étaient accueillis à l’université de York, les amputés à l’université de Toronto et les déficients visuels à l’institut des aveugles.

Pour la première fois, une réelle couverture télévisuelle était en place pour retransmettre les épreuves durant la journée. 24000 spectateurs assistèrent à la cérémonie d’ouverture, le 3 août, au stade d’athlétisme.

Les amputés participèrent pour la première fois ainsi que les infirmes moteurs cérébraux les moins touchés des catégories « debout », et de nombreuses nouvelles épreuves virent le jour. En athlétisme fauteuil, par exemple, le 200m, le 400m, le 800m et le 1500m furent ajoutés au programme. Le tir sportif et le goal-ball devenaient des épreuves officielles après avoir été en démonstration aux Jeux précédents.

Le Canadien Arnie BOLDT, amputé fémoral âgé de 18 ans, frappa les esprits avec une performance de 1m86 au saut en hauteur et fit ainsi entrer les sportifs amputés par la grande porte dans les Jeux de Toronto. Il fut honoré lors de la cérémonie de clôture au titre de l’athlète des Jeux. L’Américain David KILEY, athlète et basketteur en fauteuil se distingua également avec trois records du monde en athlétisme (100m en 19.0s, 800m en 2:47.00, 1500m en 5:32.00) et une victoire sur Israël par 59-46 en finale du tournoi de basket-ball. L’équipe de natation néerlandaise remporta 36 médailles d’or dans les épreuves nautiques.

La cérémonie de clôture se déroula le 11 août en présence de 5000 spectateurs.

Lien youtube de l'Équipe de FranceLien twitter de l'équipe de France

Suivez-nous

Lien Facebook de l'équipe de FranceLien Instagram de l'équipe de France

Notre palmarès

690

716

760


Partenaires Mondiaux

  • Airbnb
  • Alibaba
  • Allianz
  • Atos
  • Bridgestone
  • COCA-COLA / MENGNIU
  • Deloitte
  • Intel
  • Omega
  • Panasonic
  • P&G
  • Samsung
  • Toyota
  • Visa

Partenaires Premium

  • Groupe BPCE
  • Carrefour
  • EDF
  • Le Coq Sportif
  • ORANGE
  • Sanofi

Partenaires Officiels

  • ACCOR
  • Cisco
  • Danone
  • FDJ
  • PWC