Antoine Jesel, aviron : Une embarcation indestructible !

CPSF

Antoine Jesel

Il y croit mais ne veut pas le montrer. Il en rêve mais ne veut pas y penser. Le podium d’Antoine Jesel est dans ses yeux mais pas sur ses lèvres. Antoine Jesel ne s’enflamme pas sur ses ambitions pourtant il sait qu’il n’a jamais été aussi proche de l’étincelle.

Le ton est posé, les mots sont choisis, le sourire de rigueur. Antoine Jesel ne semble jamais se départir d’un calme digne d’une ligne d’eau de 2000m qui pourrait lui offrir sa première médaille paralympique. « On est au point, on sait qu’on est capable d’aller chercher un podium mais rien ne sera simple », explique cet ancien rameur de 39 ans qui régatait chez les valides avant qu’un accident de moto en 2004 ne lui laisse de grosses séquelles sur toute la jambe gauche. Il reste mesuré dans ses propos, « entre méfiance et confiance », mais croit dans les chances de son embarcation composée de quatre rameurs, deux hommes (Remi Taranto et lui-même), deux femmes (Erika Sauzeau et Margot Boulet), et d’un barreur (Robin Le Barreau).

Les Jeux Paralympiques, il connait bien puisqu’il était de l’aventure de Londres en 2012 et de celle de Rio en 2016. Pas de finale dans les deux cas, un apprentissage la première fois, une déception la deuxième. Depuis, le palmarès s’est étoffé, les ambitions et l’approche de la compétition sont différentes. « Les chronos à l’entraînement sont bons et on n’a jamais eu autant de chances de monter sur un podium que cette année mais.. ». Il faudra déjà passer les séries, encaisser peut-être trois courses en trois jours s’il y a les repêchages, ne pas se laisser surprendre par un adversaire que l’on n’a plus vu depuis au moins 18 mois à cause de la Covid-19. Alors ? « Je reste mesuré mais je me laisse rêver ».

Antoine Jesel a un autre atout caché sous sa rame, c’est le nom de l’équipage qu’il a baptisé « Les Indestructibles ». Fan absolu de cinéma, il fait des montages photos de lui et ses équipiers.es. avec des personnages de fiction et cette année c’est le film d’animation sur une famille de super héros qui a été l’objet de sa créativité. « L’idée est de souder le collectif et de détendre tout le monde, sourit-il, pour être performant il faut lâcher prise ». Dans la famille des Indestructibles, Antoine Jesel est Flèche et il se dit que sur le bassin du Canal de la Forêt de la Mer il pourrait aller très vite avec sa bande.

Partager

Lien youtube de l'Équipe de FranceLien twitter de l'équipe de France

Suivez-nous

Lien Facebook de l'équipe de FranceLien Instagram de l'équipe de France

Notre palmarès

690

716

760


Partenaires Mondiaux

  • Airbnb
  • Alibaba
  • Allianz
  • Atos
  • Bridgestone
  • COCA-COLA / MENGNIU
  • Deloitte
  • Intel
  • Omega
  • Panasonic
  • P&G
  • Samsung
  • Toyota
  • Visa

Partenaires Premium

  • Groupe BPCE
  • Carrefour
  • EDF
  • Le Coq Sportif
  • ORANGE
  • Sanofi

Partenaires Officiels

  • ACCOR
  • Cisco
  • Danone
  • FDJ
  • PWC