Benjamin Daviet, l'or au bout du sprint !

Benjamin Daviet départ KO sprint para ski de fond

Getty Images / L. Zhang

Le centre national de biathlon de Zhangjiakou a tremblé aujourd’hui. ll était venu chercher l’or, le contrat est rempli ! En patron, Benjamin Daviet offre la 4e marseillaise au clan tricolore.

 

Après beaucoup de frustration à l’issue de ses deux premières courses où il prend les 4e et 6e places (biathlon sprint et biathlon middle), notre porte-drapeau français, survolté, a parfaitement maitrisé les qualifications et la demi-finale. Il s’impose magistralement en finale sur le KO Sprint, devant l’allemand Maier et l’ukrainien Vovchynskyi !

Déjà détenteur de trois titres paralympiques, cette victoire a une saveur toute particulière pour notre skieur du Grand-Bornand, puisque c’est sa première médaille d’or sur cette distance.

 

Benjamin Daviet : « C’est juste fou, il y avait tellement de déception sur les deux biathlons, je voulais tellement bien faire que j’en avais oublié l’essentiel sur les premières courses. J’avais tellement de colère en moi que j’ai tout déchargé aujourd’hui et avec le boulot que le staff a fait, c’était tout tracé !  Il y a quatre ans à PyeongChang je n’avais pas fait le KO Sprint dans le but de me préserver pour le relais. En 2019 aux championnats du monde, c’était en skate et je le gagne. Sur cette épreuve en général je suis là, pas trop là, je suis toujours un peu caché et d’exploser la finale comme ça aujourd’hui c’est complètement fou, je ne m’attendais pas à partir et finir devant !

Ma stratégie elle était simple : je suis en finale et le premier à partir avec 5 concurrents qui me courent après, le but était d’aller à fond jusqu’à la dernière relance afin qu’ils ne soient pas dans mon aspiration et qu’ils ne puissent pas me doubler avant la ligne droite du pas de tir. Je jette un coup d’œil et je réalise que ça n’allait pas rentrer sur la ligne droite. Je force quand même pour assurer et à l’arrivée je passe par tellement d’émotions que je ne sais même plus ce qui m’est passé par la tête !

Je venais pour décrocher une médaille d’or, j’espérais la faire dès le début sur les biathlons, je la fais finalement sur le KO et ça va vraiment me libérer pour mes trois dernières courses.

Je ne suis pas toujours facile à vivre surtout quand je prépare de grosses échéances, alors c’est une magnifique récompense que je peux faire à tout mon entourage qui m’a soutenu pendant ces quatre longues dernières années. »

 

Nos porte-drapeaux pour Pékin 2022

Tessa Worley, Kevin Rolland et Benjamin Daviet sont nos porte-drapeaux pour les Jeux Olympiques et Paralympiques d'hiver de Pékin 2022.

Benjamin Daviet : “Je ne fais pas une course pour faire quatrième”

Benjamin Daviet participe en Chine, à ses troisième Jeux Paralympiques. Après avoir décroché cind médailles à Peyongchang en 2018, notre porte-drapeau aborde ses Jeux avec expérience et motivation.

Partager

Lien youtube de l'Équipe de FranceLien twitter de l'équipe de France

Suivez-nous

Lien Facebook de l'équipe de FranceLien Instagram de l'équipe de France

Notre palmarès

690

716

759


Partenaires Mondiaux

  • Airbnb
  • Alibaba
  • Allianz
  • Atos
  • Bridgestone
  • COCA-COLA / MENGNIU
  • Deloitte
  • Intel
  • Omega
  • Panasonic
  • P&G
  • Samsung
  • Toyota
  • Visa

Partenaires Premium

  • Groupe BPCE
  • Carrefour
  • EDF
  • Le Coq Sportif
  • ORANGE
  • Sanofi

Partenaires Officiels

  • ACCOR
  • Cisco
  • FDJ
  • PWC