Voile : Thomas Goyard, l'argent au bout du suspens

Clive Mason/Getty Images

Il s’est avancé masqué dans la compétition de RS:X, bien caché dans le sillage de Charline Picon. Lui aussi était idéalement placé dans l’épreuve de planche à voile au large du port de plaisance d’Enoshima. Pour ses premiers Jeux Olympiques, le natif de La Trinité en Guadeloupe avait accumulé suffisamment d’avance avant la Medal race pour ne pas risquer grand-chose. A la bagarre avec l’Italien Mattia Camboni, il a été disqualifié pour un départ volé dans cette ultime course mais au total de l’ensemble des régates, il se retrouve en deuxième position derrière le Néerlandais Kiran Badloe.

 

Sur la deuxième marche du podium dès ses premiers Jeux Olympiques, Thomas est un enfant de la baille. Agé aujourd’hui de 29 ans, originaire de Guadeloupe, il est sociétaire du club Calédonien de Planche à voile à Nouméa. Surtout, il a vécu 14 ans à bord d’un catamaran avec sa famille et s’adonne aujourd’hui à des compétitions de Stand Up Paddle et de funboard en plus de son projet olympique.

 

A 18 ans, il avait décroché son premier titre mondial en planche à voile. Depuis, il a décroché deux médailles aux championnats du monde (3e en 2014 et 2020) et un titre de champion d’Europe en 2016. Cette médaille olympique vient couronner une carrière déjà impressionnante.

 

Je me suis dit, c’est pas possible, ils me font une blague après un tour

 

Thomas Goyard : Depuis le début de la semaine, je suis passé par toutes les émotions. Là, cette finale : un OCS, un départ grillé, un deuxième et puis moi je me suis dit, c’est pas possible, ils me font une blague après un tour, ils auraient pu me le dire avant mais bon voilà j’ai attendu patiemment que le Chinois passe sa ligne d’arrivée, j’ai calculé, recalculé et je me suis dit là, je crois que c’est bon, c’est incroyable. C’est un truc de dingue, je n’ai pas trop les mots. Je suis content mais je ne réalise pas à quel point je suis content ! Je suis content pour moi mais je suis triste pour l’Italien et le Polonais qui sont des athlètes exceptionnels et qui méritaient franchement quelque chose. C’est le sport, c’est dur mais c’est comme ça.»

Charline Picon au rendez-vous

Charline Picon décroche l'argent en planche à voile RS : X, au terme d'une ultime régate qu'elle a remporté.

Partager

Lien youtube de l'Équipe de FranceLien twitter de l'équipe de France

Suivez-nous

Lien Facebook de l'équipe de FranceLien Instagram de l'équipe de France

Notre palmarès

690

716

760


Partenaires Mondiaux

  • Airbnb
  • Alibaba
  • Allianz
  • Atos
  • Bridgestone
  • COCA-COLA / MENGNIU
  • Deloitte
  • Intel
  • Omega
  • Panasonic
  • P&G
  • Samsung
  • Toyota
  • Visa

Partenaires Premium

  • Groupe BPCE
  • Carrefour
  • EDF
  • Le Coq Sportif
  • ORANGE
  • Sanofi

Partenaires Officiels

  • ACCOR
  • Cisco
  • Danone
  • FDJ
  • PWC