AccueilRechercher

Ski alpin : Forever Yo !

Johan Clarey Pékin 2022

Alex Pantling/Getty Images

Johan Clarey, (« Yo » pour les intimes) est un phénomène. A 40 ans, il était devenu le skieur le plus âgé à atteindre un podium de Coupe du monde. A 41 printemps, il obtient sa première médaille olympique sur la très technique piste de Yanqing à seulement dix centièmes du Suisse Beat Feuz déjà médaillé à PyeongChang quatre ans plus tôt. Vice-champion du monde de Super G en 2019, le Tignard obtient notre deuxième médaille d’argent dans ces Jeux de Pékin 2022.

 

Forever Young. Eternellement jeune. Johan Clarey a démontré que l’expérience et les kilos de muscles étaient loin d’être des obstacles quand on se lance dans une quatrième aventure olympique. Enervé de l’annulation un peu brutale du troisième entraînement, agacé du report de la veille en raison du vent, le géant de Tignes a su rassembler toute son énergie pour dompter le tracé parfaitement dosé entre les sauts, les parties de glisse et les virages de toutes sortes, dessiné par le duo suisse Bernhard Russi/Didier Défago.

Fils d’un moniteur de ski de Tignes, notre Bleu a su se maintenir au plus haut niveau pendant plus de 20 ans malgré les blessures (genoux, dos) et la perte douloureuse de son ami David Poisson, décédé lors d’un entraînement au Canada. Johan Clarey est un résilient de la belle espèce, toujours positif et jouant un peu le rôle de papa auprès de ses jeunes coéquipiers au tempérament de feu.

Kmsp 000592 0005

CNOSF/KMSP

 

Et à Yanqing, le vice-champion du monde du Super G en 2019 a su attaquer à bon escient, prenant des risques calculés sur un parcours varié dessiné dans une sorte de vallon. Parti en  19e position, il a réussi à allumer du vert aux deux premiers chronos intermédiaires avant de reculer juste derrière le Suisse Beat Feuz récent vainqueur à Kitzbühel devant notre français. A l’arrivée, seuls dix centièmes séparent les deux hommes et le Français obtient une nouvelle deuxième place qui le comble de joie.

Reportée la veille en raison du vent, cette descente a vraiment tenu toutes ses promesses, avec un double champion olympique sur la troisième marche du podium, l’Autrichien Mathias Mayer. Maxence Muzaton signe une belle 11e place loin devant Mathieu Bailet et Blaise Giezendanner qui sont tous les deux partis à la faute.

Johan Clarey (2e de la descente) : « J’ai tout donné parce que je savais que c’était ma dernière chance aux Jeux Olympiques. Je savais qu’à 41 ans, je n’aurais plus de Jeux Olympiques derrière moi. Je suis vraiment satisfait de la manière dont j’ai skié. Je savais que j’allais vite mais en descente on ne sait jamais ce qui va se passer et si ça suffit pour finir sur le podium. Mais ce qui est sûr, c’est que ça suffit à faire mon bonheur. »

 

 

 

Les sélectionnés pour les Jeux Olympiques d’hiver de Pékin !

Découvrez nos athlètes d'hiver sélectionnés pour les Jeux Olympiques de Pékin.

Biathlon : On en a eu pour notre argent !

Notre relais mixte tricolore ouvre le bal après une course complètement folle…

Partager

Lien youtube de l'Équipe de FranceLien twitter de l'équipe de France

Suivez-nous

Lien Facebook de l'équipe de FranceLien Instagram de l'équipe de France

Notre palmarès

690

716

759


Partenaires Mondiaux

  • Airbnb
  • Alibaba
  • Allianz
  • Atos
  • Bridgestone
  • COCA-COLA / MENGNIU
  • Intel
  • Omega
  • Panasonic
  • P&G
  • Samsung
  • Toyota
  • Visa

Partenaires Premium

  • Groupe BPCE
  • EDF
  • Le Coq Sportif
  • ORANGE
  • Sanofi

Partenaires Officiels

  • ACCOR
  • Cisco
  • FDJ
  • PWC