AccueilRechercher

Yohan Peter : Vite, de l’or !

CPSF-G. Picout

Yohan Peter

Il se voyait à Paris 2024, il est à Tokyo 2020. Yohan Peter a franchi les étapes plus rapidement que prévu et espère déjà accrocher la plus belle des médailles à la pointe de son épée.

 

« A la fin de l’envoi, je touche », tel Cyrano de Bergerac, Yohan Peter s’éclate à la touche. Ancien volleyeur, au poste n°3 de central où les quelques ballons que l’on a sont à frapper fort pour marquer les points, il savait anticiper les passes pour toucher le ballon au bon moment. Aujourd’hui en fauteuil, suite à une complication opératoire il y à huit ans, il s’adonne à l’épée depuis 2016 avec le souci de l’anticipation et de la précision que demande cette arme où l’on touche de la pointe son adversaire. « J’étais infirmier coordinateur en centre de rééducation, aborde-t-il, et je voulais proposer une activité sportive aux patients. J’ai choisi l’escrime fauteuil, j’ai essayé avant de proposer cette activité et j’ai accroché tout de suite. J’avais trouvé un vrai sport d’opposition avec un grand côté tactique ».

Yohan Peter

 

Je suis serein sur mes capacités même s’il faudra répondre présent le jour J

 

En 2018, après seulement deux ans de pratique, il intègre l’équipe de France, mène ses premiers assauts internationaux et gagne sa première Coupe du monde au Canada. Et le voici à Tokyo pour des Jeux paralympiques qu’il ne pensait toucher qu’en 2024 à Paris. « C’est vrai que c’est une surprise d’être au Japon en termes d’ancienneté de pratique mais je sais aussi pourquoi je suis là, annonce-t-il. Sans manquer de respect à quiconque, et en gardant toujours une part de doute, je sais que j’ai le niveau pour aller chercher la médaille d’or. Je suis serein sur mes capacités même s’il faudra répondre présent le jour J face à des adversaires que l’on n’a pas ou peu vu depuis le début de la pandémie de Covid-19 ».

 

Le Val-de-Marnais annonce donc la couleur de l’or et s’en est donné les moyens depuis un an grâce à un contrat avec le Ministère de la défense qui lui permet de s’entraîner près de 25h par semaine à base de stages, de préparation physique, d’assauts, de préparation mentale et autres menus diététiques. « Donner beaucoup à l’escrime a été un vrai choix en concertation avec ma femme. Ce n’est pas facile de s’éloigner de ses proches, j’ai un gamin de deux ans et je ne suis pas souvent à la maison. Si j’ai la médaille d’or, elle est pour moi mais elle récompensera également tout ceux autour de moi qui m’ont soutenu et accompagné ».

Yohan Peter est donc prêt à monter très haut très rapidement, il pourrait bien y rester longtemps.

Partager

Lien youtube de l'Équipe de FranceLien twitter de l'équipe de France

Suivez-nous

Lien Facebook de l'équipe de FranceLien Instagram de l'équipe de France

Notre palmarès

690

716

759


Partenaires Mondiaux

  • Airbnb
  • Alibaba
  • Allianz
  • Atos
  • Bridgestone
  • COCA-COLA / MENGNIU
  • Intel
  • Omega
  • Panasonic
  • P&G
  • Samsung
  • Toyota
  • Visa

Partenaires Premium

  • Groupe BPCE
  • EDF
  • Le Coq Sportif
  • ORANGE
  • Sanofi

Partenaires Officiels

  • ACCOR
  • Cisco
  • FDJ
  • PWC