AccueilRechercher

Marie-Amélie Le Fur : « La musique du saut »

CPSF

Peu d’athlètes français peuvent se targuer d’avoir participer quatre fois aux Jeux dans leur vie. Marie-Amélie Le Fur est de ceux-là. A 32 ans, sa silhouette est devenue emblématique du para athlétisme en France. Détentrice du record du monde à la longueur (6m14), elle aborde ses Jeux différemment. 

Quand une personne comme Marie-Amélie vous dit « Tout est question d’organisation », vous la croyez tant elle cumule les casquettes : athlète de haut-niveau, présidente du Comité Paralympique et Sportif Français (CPF) et une vie de famille bien remplie aux côtés de son mari et de leur petite fille de deux ans : « Avoir une activité professionnelle en plus de mon sport, ça fait partie de mon modèle d’entrainement. De plus grâce à mon employeur, EDF, je suis détachée à 100% pour le CPSF ».  

En août 2019, Marie-Amélie donne naissance à sa fille, avec pour contrat de se présenter pour les Jeux Paralympiques de Tokyo initialement prévus un an plus tard. Eté 2020 : contrat rempli, elle retrouve sa marque d’avant grossesse : 5m99. Sauf que le Covid en a décidé autrement.  Elle ne se relâche pas et persévère dans sa préparation, même si elle se doute que cette année supplémentaire a également permis à la concurrence de se préparer encore mieux : « Les concurrentes sont là, elles mettent la pression, et ça me challenge encore plus pour aller chercher la médaille. » 

6m14, record du monde 

Février 2021 elle fait un retour fracassant à la compétition au meeting de Dubaï : « On avait fait les bons choix, le bon matériel. J’avais eu le temps de travailler tous les points de détails du saut. ». Elle réalise un bond à 6m14, nouveau record du monde. On pourrait penser que les mois qui ont suivi furent confiants, il n’en fut rien. Il y eu des blessures, un forfait pour les Championnats d’Europe « et d’autres difficultés qui ont fait que j’ai perdu la musique de mon saut ». Il a fallu travailler la confiance et les intentions, retrouver la musique qui lui avait permis d’aller aussi loin qu’en février : retrouver le tempo, placer les différents segments, ressentir ce qui fait un saut parfait, laisser le corps s’exprimer tout seul.  

Marie-Amélie est une bosseuse, elle cumule les entrainements et la préparation physique, retrouve ses sensations et s’apprête à remettre son titre paralympique en jeu à Tokyo : « J’espère rentrer avec le plaisir du travail accompli. » Elle sait déjà que ce seront ses derniers Jeux, pas de doute possible comme en 2016 : « Avant Rio, j’avais dit que j’arrêterai mais la flamme du plaisir s’est ravivée pendant les Jeux, j’ai réalisé que je ne pouvais pas mettre une fin. Aujourd’hui la longévité de ma carrière a fatigué le corps, la flamme du plaisir brûle beaucoup moins qu’avant. » 

« J’aime mon Equipe de France » 

Demain, Marie-Amélie, championne paralympique en titre, entrera dans le Stade olympique de Tokyo pour une dernière partition que l’on espère splendide, aux côtés des membres de l’Equipe de France qui l’ont accompagné tout au long de sa carrière : « J’aime mon Equipe de France. J’aime les hommes et les femmes qui font cette équipe. J’ai vécu des moments exceptionnels, rencontrés des gens exceptionnels. La magie des Jeux c’est se rencontrer, partager, échanger. Je veux encore profiter de cette magie. » 

 

Partager

Lien youtube de l'Équipe de FranceLien twitter de l'équipe de France

Suivez-nous

Lien Facebook de l'équipe de FranceLien Instagram de l'équipe de France

Notre palmarès

690

716

759


Partenaires Mondiaux

  • Airbnb
  • Alibaba
  • Allianz
  • Atos
  • Bridgestone
  • COCA-COLA / MENGNIU
  • Intel
  • Omega
  • Panasonic
  • P&G
  • Samsung
  • Toyota
  • Visa

Partenaires Premium

  • Groupe BPCE
  • EDF
  • Le Coq Sportif
  • ORANGE
  • Sanofi

Partenaires Officiels

  • ACCOR
  • Cisco
  • FDJ
  • PWC