Mathieu Faivre bronze sous la neige !

Mathieu Faivre Géant Pékin 2022

Getty Images/Tom Pennington

Il faisait un temps à ne pas mettre un skieur dehors en ce dimanche 13 février avec une neige persistante depuis le petit matin. Dans des conditions de glisse et de visibilité un peu délicates, nos Bleus se sont battu bec et ongles avec un joli tir groupé et une médaille de bronze pour le champion du monde en titre Mathieu Faivre. Le Strasbourgeois Thibaut Favrot prend la 5e place et Alexis Pinturault, 11e de la première manche effectue une belle remontée jusqu’à la sixième. C’est le leader de la coupe du monde Marco Odermatt qui s’impose logiquement et conquiert sa première médaille d’or olympique.

 

Neige et brouillard, on avait envie de rester sous la couette en ce dimanche matin à Yanqing. Les skieurs sont néanmoins allés au combat dans des conditions de visibilité et d’accroche un peu aléatoires. 33 skieurs sont partis à la faute sur le premier tracé à l’image du Français Cyprien Sarrazin. Il n’y avait pas de surprise néanmoins de voir Marco Odermatt à la première place tant il domine la discipline et la coupe du monde en cette saison 2021-2022.

Les trois autres Français engagés étaient tous encore en lice pour un podium même si Alexis Pinturault, 11eme à plus d’une seconde, semblait un peu loin pour aller chercher l’or. Quelques infimes hésitations sur ce parcours piégeux démontraient qu’il n’était peut-être pas encore totalement remis de sa grosse chute lors du slalom du combiné. En revanche, Thibaut Favrot, 5e à 19 centièmes et Mathieu Faivre 3e à 8 centièmes, pouvaient tout à fait rêver du titre.

 

Gettyimages 1370257636
Getty Images/Tom Pennington -  Mathieu Faivre lors de la 2è manche

 

Ils ont même pu rêver une heure supplémentaire puisque le départ de la deuxième manche a été repoussé d’une heure (à 15 heures) pour avoir le temps de dégager la neige qui continuait à tomber sans discontinuer. Et alors que les volontaires se lançaient dans un concours de bonshommes de neige, les premiers concurrents s’élançaient sur le tracé assez tournant dessiné par l’entraineur de l’équipe norvégienne Stefan Rottensteiner.

Alexis Pinturault se bat comme un lion pour gagner quelques places et établir un temps de référence. Grâce à un finish étonnant, il s’installe provisoirement en tête avant d’être délogé de la première place par le Slovène Zan Kranjec. Thibaut Favrot, l’homme des skieurs de Strasbourg s’élance sabre au clair pour découper la manche. Pendant une vingtaine de secondes, on y croit mais les fautes s’additionnent et les chances de médailles s’envolent. Il ne reste que Mathieu Faivre, le champion du monde 2021 pour essayer de bouleverser la hiérarchie. Lui aussi part vite, mais lui aussi ne parvient pas à trouver la fluidité nécessaire. Il s’accroche, il se bat mais ne peut déloger Kranjec de la première place. Le Niçois sera au pire troisième en fonction du second run d’Odermatt. Le Suisse est vraiment métronome cette année, il enquille les victoires de course en course et malgré les conditions difficiles, il parvient à maîtriser la situation avec beaucoup de classe. La course couronne un géant du ski et nos Bleus remportent leur huitième médaille à Pékin 2022, la première en bronze.

Mathieu Faivre : « C’était une longue journée mais ça en valait la peine. C’était difficile de se sentir bien sur cette piste avec la neige qui est tombée, avec cette visibilité. Ce n’était pas évident à appréhender. Je n’ai pas forcément pris du plaisir sur les skis mais le résultat me comble. C’est pour ça que j’ai poussé au maximum. Dans la deuxième manche, je n’avais pas trop la possibilité de calculer. Franchement, j’étais assez stressé, ce qui m’arrive rarement. La course décalée, ça fait partie du jeu. Ces résultats appartiennent à toute l’équipe, à mon technicien et à tous les entraîneurs. J’ai croisé Thibaut, il était vraiment très ému. Une médaille olympique, cela fait rêver tout le monde. J’ai envie d’être performant sur chaque performant. J’ai une médaille olympique, c’est quelque chose dans une carrière. L’année dernière, j’ai su rebondir après un début de saison compliqué. Je savais qu’en skiant bien, cela pouvait donner de bonnes courses. Cela fait une dizaine d’années que je travaille mentalement. Cela me permet de trouver des réponses quand je me pose des questions. Cela peut aussi s’appeler de l’expérience. »

 

Ski alpin : Forever Yo !

Johan Clarey obtient notre deuxième médaille d’argent dans ces Jeux de Pékin 2022.

Quentin Fillon-Maillet : l'argent au bout du sprint !

Et de trois pour Quentin Fillon-Maillet ! En terminant 2e du sprint olympique, il permet à nos Bleus de décrocher une 7ème médaille, la 6ème en argent.

Partager

Lien youtube de l'Équipe de FranceLien twitter de l'équipe de France

Suivez-nous

Lien Facebook de l'équipe de FranceLien Instagram de l'équipe de France

Notre palmarès

690

716

759


Partenaires Mondiaux

  • Airbnb
  • Alibaba
  • Allianz
  • Atos
  • Bridgestone
  • COCA-COLA / MENGNIU
  • Deloitte
  • Intel
  • Omega
  • Panasonic
  • P&G
  • Samsung
  • Toyota
  • Visa

Partenaires Premium

  • Groupe BPCE
  • Carrefour
  • EDF
  • Le Coq Sportif
  • ORANGE
  • Sanofi

Partenaires Officiels

  • ACCOR
  • Cisco
  • FDJ
  • PWC